Erwan ROHOU


Erwan ROHOU

Erwan ROHOU

DÉLÉGUÉ NATIONAL TRANSPORT INFRASTRUCTURE

Ingénieur diplômé je rejoins la SNCF en 1993 où j’exerce des métiers d’abord technique et en management de personnel dans la maintenance et l’exploitation des trains. Je pilote et j’accompagne des projets de rénovation, d’acquisition et d’admission sur le réseau de matériels ferroviaires. Après avoir été directeur de site à St Pierre des Corps ou j’encadre 250 personnes, je suis actuellement responsable des contrats de maintenance des trains pour Thalys et Eurostar. En 2017, non satisfait de la pauvreté de l’offre politique sur fond de campagne des présidentielles, je formule 75 propositions dans tous les domaines et je rejoins La France qui ose de Rama YADE dont le projet correspond le plus à mes convictions. A ses côtés je coordonne les élections législatives et je présente ma candidature dans la 13ème circonscription de Paris ou j’affronte Jean-François LAMOUR (LR sortant) et Hugues RENSON (LREM). Depuis septembre 2018, je suis inscrit en première promotion du Mastère spécialisé d’expert en affaires publiques européennes dispensé par l’ENA. Fin 2018, je choisis de rejoindre Initiative Démocrate, le parti de Natacha JACQUEMARD. Je suis plus que jamais convaincu que les défis qui se présentent à l’échelle mondiale requièrent avec urgence de remettre les citoyens et la protection de l’écosystème au cœur des préoccupations politiques.

 


PROFESSION DE FOI

Le 26 mai 2019, vous avez à nouveau rendez-vous avec la démocratie, avec l’avenir de l’Europe mais aussi avec celui de notre territoire. L’urgence est d’abord démocratique, afin de redonner au peuple les clés de son destin.

 J’ai vu qu’il était plus facile de céder au mensonge, au jeu des apparences, aux privilèges particuliers et à la médiocrité, que d’affronter, de comprendre et de résoudre, de respecter la parole donnée. Je serai dans la résolution courageuse et non dans l’évitement.

J’ai appris qu’on s’entourait de semblables pour se rassurer et de diversité de cultures, de regards et d’opinions pour progresser. Je serai acteur d’ouverture, de progrès et non de repli sur soi.

 J’ai compris que la crise économique n’était pas un mal venu d’ailleurs et que seul le talent était créateur de valeur dans la durée. Je favoriserai le talent, la compétence devant le copinage, les valeurs humaines avant celles du capital.

 La politique est d’abord question d’aménagement de la société, d’organisation des relations entre les hommes et les femmes qui la composent. Je veillerai par mon action à favoriser le rétablissement du contrat social, à engager la responsabilité des Etats, à sortir la décision européenne de sa lourdeur administrative et à porter une vision et un projet pour l’Europe dans lesquels les citoyens se reconnaissent.

 La bonne santé d’une société n’est pas celle de quelques-uns mais de l’ensemble de ceux qui la constituent.

Je défendrai des mesures fortes pour enrayer l’évasion fiscale, l’action isolée des nations n’étant pas suffisante, il faut harmoniser les pratiques et l’Europe est la bonne maille.

J’aime notre pays, j’aime l’Europe. Je suis conscient de leurs faiblesses, de leurs insuffisances mais aussi de leurs atouts et de leur incroyable potentiel. Je crois profondément dans la richesse des talents qui composent la population européenne et dans notre capacité collective à sortir de la difficulté sous réserve d’accepter de la regarder en face. Je crois dans cet élan de fraternité dont nos peuples ont été capables par le passé et je salue le sursaut citoyen inattendu de ces derniers mois. Je suis particulièrement convaincu du rôle fondateur de la loi et de sa capacité à créer les conditions favorables à notre épanouissement et à la sauvegarde de notre belle planète.

pARTAGEZ CE POST

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email