Emmanuel GOFFI


Emmanuel GOFFI

Emmanuel GOFFI

PORTE PAROLE

J’ai 47 ans, je suis marié à Christine et nous avons un fils, Thomas, de 18 ans.

J’ai une carrière assez variée. Sous-officier électrotechnicien dans l’armée de l’air pendant 8 ans, j’ai passé mon bac tardivement pour passer le concours interne pour devenir officier. J’ai intégré l’École militaire de l’air en 1999, dont je suis sorti informaticien. Après avoir exercé ce métier durant un an j’ai basculé vers les relations internationales et la communication. J’ai repris mes études pour passer un master à Sciences Po à l’issue duquel j’ai enseigné à l’École de l’Air à Salon de Provence. J’ai ensuite passé un second master puis j’ai entamer un doctorat en sciences politiques/relations internationales que j’ai soutenu en 2015 toujours à Sciences Po. Dans le même temps, en parallèle de ma carrière militaire j’ai eu la possibilité d’enseigner dans des organismes d’enseignement supérieur. Riche de mes expériences, j’ai quitté l’armée en 2014 pour m’installer au Canada où j’ai enseigné dans différentes universités et où je continue de conduire des travaux de recherche, tout en étant responsable du développement d’affaires et des partenariats d’une école de langue à Ottawa.

J’ai aujourd’hui décidé de m’investir en politique pour cesser de subir des décisions qui sont bien trop souvent éloignées de nos préoccupations quotidiennes. Initiative Démocrate m’offre la possibilité d’exploiter mes compétences et mon expérience au service d’une cause en laquelle je crois fermement : la démocratie. C’est cette démocratie, aujourd’hui atrophiée au niveau européen, que je veux contribuer à restaurer et à défendre. Une démocratie, non pas de façade qui consiste à demander l’avis des citoyens sans en tenir compte, mais une démocratie qui donne réellement la possibilité à chacun et à chacune de s’exprimer et d’être entendu. Une démocratie qui permet à tous et à toutes de réinvestir une Europe devenue trop technocratique et administrative. Une démocratie qui remettra au cœur des débats européens de vraies problématiques auxquelles nous sommes toutes et tous confrontés dans nos vies. Avec Initiative Démocrate, j’ai aujourd’hui le sentiment que je peux faire une différence et aider les citoyens à renouer avec la politique, à s’en emparer et à reprendre les rênes de leur destin.

Mon engagement auprès d’Initiative Démocrate est simple : je veux réintroduire de la démocratie dans notre vie politique, au niveau européen mais aussi au niveau national. En tant que Délégué national aux armées et à la sécurité extérieure, je veux faire en sorte que notre outil militaire soit utilisé rationnellement, en accord avec nos valeurs, pour lutter contre de vraies menaces. Je désire que l’action de nos militaires soit reconnue et valorisée, mais aussi qu’elle soit recentrée sur des missions concernant notre défense réelle. Je souhaite que notre sécurité soit l’affaire de tous et qu’elle place notre intérêt au centre de nos décisions. Je veux surtout être au service des citoyens, sans ambitions personnelles autres que celles de faire de mon mieux pour que nos armées redeviennent les armées de la nation et non pas des outils au service d’intérêts obscurs. Je veux œuvrer à une reflexion collective sur notre sécurité commune en Europe, sur la coopération entre les armées de l’Union, sur la définition des menaces auxquelles l’UE est confrontée et sur les stratégies communes à mettre en œuvre pour y faire face. Je crois en une Union Européenne forte, mais aussi en la possibilité de chaque État membre à maintenir son autonomie et sa souveraineté en matière de défense. Je crois en une coopération équilibrée sur les dossiers communs, aux coopérations au cas par cas pour les autres situations et à l’autonomie décisionnelle pour les cas spécifiques.

Je pense surtout que nous devons tous et toutes faire entendre nos voix au sein de l’UE pour que la défense de l’Europe avance de manière efficace et pragmatique. Je suis convaincu que nous pouvons, avec Initiative Démocrate, redonner un sens au mot démocratie en Europe.

Je ne suis pas un politicien professionnel. Je ne suis pas un technocrate. Je n’ai pas d’ambitions politiques personnelles. Je suis un citoyen, ancré dans la réalité, qui travaille, qui a servi son pays et qui aujourd’hui aspire à un autre avenir, avec d’autres idées.

pARTAGEZ CE POST

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email